Suite à l’arrêté préfectoral autorisant les tirs dans la Réserve de l’Etournel afin de réduire la population de sangliers, trois battues ont déjà été organisées depuis maintenant un mois. En ballade ce matin dans la Réserve, j’ai eu beau la parcourir dans tous les sens et en allant même jusqu’au milieu des roselières, le constat est simple : zéro sanglier, zéro cerf, zéro biche, zéro renard….
Je ne voudrais pas accuser uniquement les battues administratives, nécessaires vu la pression que la population de sangliers fait peser sur les cultures environnantes, mais ces journées sans l’ombre d’un animal sont exceptionnelles dans la Réserve. Ses habitants ont disparu ou sont devenus très méfiants.

A noter quand même la présence d’un très grand nombre de Mésanges bleues et de Geais des Chênes dont les cris ont animé les lieux.