Après une visite au Fort l’Ecluse samedi après-midi, j’y suis retourné ce dimanche. Toujours ensoleillée la falaise sous le Fort était soumise cette fois à un vent glacial. Jean-Christophe, le spécialiste du Tichodome, était également présent. Nous nous sommes positionnés à deux endroits différents en attendant l’arrivée d’un Tichodrome. Ce dernier est bien venu plusieurs fois, mais toujours à une distance incompatible avec la possibilité de faire des photos convenables, nous offrant même un vol en piqué prodigieux vers le Fort du bas. Après 1h30 d’affût et bredouilles, nous sommes remontés vers la place d’armes où les derniers rayons de soleil éclairaient encore les murs du Fort.

Evidemment un Tichodrome était là, occupé à faire sa toilette… Peu farouche la star est même venue virevolter dans les fenêtres et les meurtrières à quelques mètres de nous. Malheureusement les nuages capricieux, le manque de lumière et une position de prise de vue un peu scabreuse m’ont obligé à utiliser une sensibilité élevée (jusqu’à 1600ISO) ce qui limite la qualités des images.

L’ensemble Nikon D300s + 300mm f/8 + doubleur TC20 E  III donne de bons résultats, malgré une sensibilité très élevée et un sujet aussi petit et délicat que le Tichodrome. Mais l’hiver est encore long et ces dernières observations nous encouragent à retourner au Fort et braver la bise glaciale pour essayer de capturer ces instants magiques que nous offrent le petit l’acrobate.