A l’autre bout de la prairie un lièvre gambade le long d’une haie. Pas besoin de regarder dans le viseur, il est à au moins 200m. D’un seul coup il change de direction et commence à traverser la prairie en diagonale droit vers mon affût ! Il y a des jours comme ça… 200, 150, 100, 50 mètres il grossit dans le viseur. 40, 30m, il stoppe pour brouter quelques brins d’herbe. 25, 20m c’est bon cette fois je vais bientôt me voir dans ses yeux. Noooon ! D’un seul coup il oblique à gauche et passe dans le soleil. Mince, je déclenche quand même. Il reste là sans bouger puis en deux bonds disparaît dans les broussailles en lisière de forêt.

Après un post-traitement musclé avec Capture NX2, le lièvre taquin photographié à contre-jour apparaît. Mais pourquoi a-t-il changé de direction ? Il y a des jours comme ça…