Le temps change. Le soleil est caché par le stratus « genevois » et une légère brise rafraichie l’atmosphère. Sur la falaise sous la via ferrata un Tichodrome se ballade sur les rochers à la recherche d’insectes. D’un seul coup ce dernier décide de remonter vers le Fort et vient se poser à moins de cinq mètres de mon objectif. L’attente semble payante mais le maudit Tichodrome se défile tout de suite derrière les rameaux rabougris d’un arbre mort… Pendant quelques secondes l’oiseau passe dans une « fenêtre de tir ». Une rafale et une seule photo nette !

Je continue la quête du Graal… un Tichodrome en vol !