Tichodrome échelette

Quel nom bizarre pour ce petit oiseau de la famille des Tichodromadidés dont il est le seul représentant. A la fois mélange de sitelle et de grimpereau, le tichodrome échelette est le prince du Fort l’Ecluse (fort supérieur). On le retrouve fidèlement tous les ans vers le mois d’octobre sur les murs ensoleillés du Fort où il vient passer l’hiver.
Sans cesse en mouvement, il se déplace en entrouvrant brièvement les ailes dont on aperçoit le rouge intense.  Il parcourt les murs verticaux à la recherche des insectes imprudents qui se croient à l’abri des prédateurs cachés dans les fissures de la pierre.

tichodrome050

L’été notre petit passereau doit se tenir dans les zones rocheuses de la combe d’Enfer où il est bien évidemment impossible de l’observer. Sa présence au Fort fait la fierté des habitants du village voisin (Longeray) dont tous l’ont observé au moins une fois. Il fait également le bonheur des ornithologues de la région qui n’hésitent pas à braver le froid de l’hiver pour l’observer et essayer de la photographier.

Je l’observe chaque année et à chaque fois il me semble moins farouche. Aujourd’hui il est venu vraiment très proche de mon objectif, mais pris dans l’excitation du moment et concentré sur la mise au point je ne me suis même pas aperçu que mon zoom était seulement réglé à 240mm f/5.6. Avec un peu plus d’attention et une focale réglée à 400mm, j’aurai presque pu cadrer les gros insectes dont il se délectait…

Tichodrome échelette

Les plus belles photos du Tichodrome du Fort l’Ecluse sont certainement celles de Jean-Christophe Delattre prises en digiscopie, s’il vous plait !