Ce matin rien à se mettre sous le capteur, il neige. A part les fidèles Mésanges charbonnières et les Merles noirs, rien ne bouge. Tout le monde est encore engourdi par le froid en attendant les hypothétiques premiers rayons de soleil. Même l’Aigrette si farouche est immobile au milieu du ruisseau gelé.

Sur le Rhône une bande de Canards chipeaux s’envolent à mon approche. J’ai beau faire attention, rien n’y fait, je suis toujours repéré très rapidement. Seul l’affût est efficace pour ces satanés volatiles.
Mais sur le Rhône il y a toujours des Cygnes tuberculés pour venir poser devant mon objectif.  Tranquillement installés à l’embouchure des étangs des Etournels les Cygnes vaquent à leur occupations en gardant un œil sur moi. Réputés farouches arrivent alors 4 Rougegorges familiers à le recherche d’une maigre nourriture. J’en profite pour tirer un énième portrait de ce petit passereau très attachant.