Parmi les 7 espèces de Laniidés qui vivent en Europe, la Pie-grièche écorcheur est sans doute la plus commune de toutes. Migratrice d’été, elle arrive d’Afrique tropicale vers le mois de mai et repart entre fin août et mi-septembre.

De petite taille (16 à 18cm), elle possède un bec à bout crochu et est surtout remarquable par le bandeau noire qui lui traverse l’œil (mâle).

pie_grieche_ecorcheur17 Pie-grièche écorcheur (femelle)

La Pie-grièche écorcheur fréquente les campagnes ouvertes bordées de buissons épineux. Elle ne s’éloigne jamais trop de son territoire, se perchant sur tous les points hauts aux alentours.
Insectivore, elle se tient bien en vue, sur un buisson ou un arbre, guettant ses proies. Elle fait parfois des provisions d’insectes en les empalant sur les épines (« lardoirs »).

pie_grieche_ecorcheur37

Nikon D80, Nikkor 80-400mm f/4.5-5.6, 400mm, f/5.6, ISO 500, 1/250s

Son approche est assez difficile car elle repère rapidement les intrus et se déplace rapidement d’un point à un autre. Caché sous un filet de camouflage, on arrive à l’approcher à une trentaine de mètres. La meilleure tactique semble être l’affut après avoir repéré ses perchoirs préférés (attention à la présence du nid).
L’observation à la jumelle est très facile. Pour la photographier un téléobjectif de minimum 300mm est nécessaire.

pie_grieche_ecorcheur34

Nikon D80, Nikkor 80-400mm f/4.5-5.6, 400mm, f/5.6, ISO 500, 1/600s

Nom français : Pie-grièche écorcheur
Nom scientifique : Lanius collurio
Famille : Laniidés
Lieu d’observation : Piers d’en bas (Collonges Fort l’Ecluse)