Adepte de la pleine lumière et de substrats secs et calcicoles, cette orchidée est assez rare autour de Collonges. Un plant refleurie chaque année dans un verger très bien entretenu et appartenant, par chance, à des passionnés d’orchidées.
Mais voilà une espèce qui me donne du fil à retordre. Cette surprenante plante possède un labelle enroulé en spirale dans le bouton floral qui se déroule par la suite vers l’avant. La taille importante de ce labelle entraine un problème technique en photographie. Lorsque il est déroulé il peut atteindre 6cm et il devient alors impossible d’obtenir une netteté sur l’ensemble de la fleur. La profondeur de champ obtenue avec le reflex n’est pas suffisante sauf à prendre du recul, mais là je n’ai jamais obtenu ou trouvé un fond intéressant.

Pour cette image j’ai donc pris le parti de cadrer sur le « côté » des fleurs afin de mettre en évidence ce labelle surdimensionné. J’ai fait quelques tentatives au flash, mais je ne maîtrise pas du tout cette technique et lorsque l’ouverture est très petite pour obtenir une profondeur de champ maximale, j’obtiens des fonds noirs. Il serait bon que je consulte le mode d’emploi du flash…