Dans notre région, le rut du cerf commence vers mi-septembre. On peut l’observer et/ou l’écouter en plusieurs endroits. La Ferme des îles est certainement le lieu le plus fréquenté par les amateurs de sensations fortes mais pas forcément le plus adapté à l’observation. On y entend le brame, parfois très proche, mais y observer un cerf dans de bonnes conditions est assez rare.

Il existe un site beaucoup plus propice à l’observation des cervidés. Depuis le centre de Collonges, il suffit de descendre vers Villard en empruntant le pont surplombant la déviation. Là où la route tourne à 90° vers la droite, emprunter le chemin en face sur 50m puis passer les barbelés à gauche et descendre quelques dizaine de mètres dans le champs jusqu’à se retrouver en face de la grande île de la Réserve des Etounels. Muni d’une bonne paire de jumelles ou mieux d’une longue-vue, voilà le lieu idéal pour l’observation du brame.  La végétation a beaucoup poussé ces dernières années et l’observation est moins facile, mais les souilles sont toujours visibles.

collonges38

Au moment du rut, le cerf délimite son territoire de diverses manières (urine, glandes odorantes, frottement des arbres). Il y rassemble avec plus ou moins de succès les biches, faons et jeunes de l’année qui fréquentent l’endroit. Pour intimider les autres mâles et peut être également pour séduire les femelles, il pousse un cri caractéristique en tendant le cou vers l’avant et en rejetant sa ramure vers l’arrière : le brame.

Vous trouverez ci-dessous quelques photos prises en digiscopie (distance environ 850m à vol d’oiseau). Elles n’ont aucune prétention technique, mais permettent d’avoir une idée de ce que l’on peut voir depuis le lieu d’observation de Villard.

Brame du Cerf

Fieldscope Nikon ED82 + Coolpix Nikon P5000 (distance 850m)

Cerf

Fieldscope Nikon ED82 + Coolpix Nikon P5000 (distance 850m)

Cerf

Fieldscope Nikon ED82 + Coolpix Nikon P5000 (distance 850m)