Avec quelques jours d’essais, je commence enfin à maitriser cet extraordinaire objectif. Pour ceux que la technique intéresse voici quelques observations :

  1. Le poids est son principal inconvénient. Le transporter plusieurs heures et faire des photos à main levée est quasiment impossible. Un monopode est au moins nécessaire mais le trépied équipé d’une bonne rotule est vraiment un plus. La vitesse de prise de vue ne doit pas être en dessous de 1/450s.
  2. Le bokeh est superbe (photo ci-dessous)

  3. La pratique de la photo animalière est limite. Il faut absolument compenser la faiblesse de la focale par des techniques d’approche ou d’affûts. Évidemment plus on sera proche meilleure sera la qualité de la photo. mais tout dépend de ce que l’on recherche…
  4. L’utilisation d’un multiplicateur de focale 1.4 avec un reflex Nikon D80 entraine une fermeture du diaphragme (f/4). Bizarre normalement j’aurais plutôt attendu 3.5 ? La qualité du piqué est légèrement moins bonne. Reste à voir comment il se comportera avec le nouveau douleur.