A cette époque de l’année lorsque le soleil est généreux, c’est un vrai plaisir de passer l’après-midi au Fort l’Ecluse. Hormis le fait que ce soit un lieu très fréquenté par les promeneurs,  l’observation du Tichodrome échelette y est très facile. Ce petit oiseau friand d’insectes en tout genre, fréquente volontiers les murs chauffés par le soleil. Mais l’observer est une chose, le photographier en est une autre… Même s’il est peu farouche, le Tichodorme n’en reste pas moins très petit (15cm) et prudent envers les bipèdes.

Présent au Fort pendant l’hiver, le Tichodrome disparait au printemps pour rejoindre des zones de nidification souvent inaccessibles. Le mystère reste entier sur sa destination finale. Personne ne l’ayant jamais observé l’été au Fort, le retrouver dans les falaises de la Combe d’enfer (au dessus du Fort) serait une bonne surprise pour les ornithologues de la région.

Ce dimanche j’ai pu observer au moins deux individus. L’un présent autour de la porte principale du Fort, l’autre préférant la tour et ses meurtrières. Le Tichodrome « de la tour » semble plus prompt à défense son territoire que celui « de la porte ». Ce dernier est régulièrement chassé par son congénère lors de poursuites infernales autour du Fort.