L’observation d’un pic est toujours un moment très agréable tellement cet oiseau a une forte personnalité. On n’a pas besoin de longues explications pour se convaincre que les membres de la famille des Picidae occupent une place à part dans notre avifaune. J’ai eu envie d’écrire cet article après une rencontre avec un Pic noir.
Parfois la forêt est étrangement silencieuse, on a l’impression d’être le seul être vivant au milieu de l’immensité forestière. C’est au cours d’un moment comme celui-là que j’ai découvert le Pic noir. Lorsque le cri de l’oiseau a déchiré le silence de la forêt j’ai levé la tête et juste à la verticale de moi je l’ai vu passer à contre jour, encore plus noir que noir. Moment magique que la silhouette de cet oiseau entre les cimes se détachant sur le ciel gris de l’hiver.
Cet histoire m’a rappelé qu’une photo en noir et blanc de pic avait été primée au concours du WildLife Photographer of the Year 2009. Je n’avais pas prêté beaucoup d’attention à cette image, mais maintenant je la regarde différemment et je comprend pourquoi elle a été primée. Regardez cette photo tout en écoutant le chant du Pic (player ci-dessous), vous comprendrez !

Image primée dans la catégorie "Nature in black and white"

Pic noir (Guide des chants d’oiseaux d’Europe occidentale de Bossus et Charron aux éditions Delachaux et Niestlé) :

[dewplayer:http://www.bertranddupont.fr/sons/pc_noir.mp3]