Quoi de plus commun qu’un moineau ? Présent à la campagne comme en ville, ce petit passereau assez robuste fait partie du « paysage » et plus personne ne lui prête attention. Il agace parfois lorsqu’il vient grappiller les miettes de pain autour des tables de restaurant. Mais savez vous que dans notre région deux espèces de moineaux sédentaires sont présentes : le Moineau domestique (Passer domesticus) et le Moineau friquet (Passer montanus) ?
Au premier abord rien de les distingue et leurs chants sont très proches.

Moineau domestique (mâle)

Mais lorsque l’on regarde de plus près on remarque rapidement que le Moineau friquet est plus frêle et moins charpenté que le Moineau domestique. Le caractère distinctif le plus facile à observer et qui permet de caractériser rapidement les deux espèces, est une  grosse tache noire sur la joue du Moineau friquet (mâle).

Moineau friquet (mâle)

On pourra noter également une calotte bien brune chez le « friquet » alors que le « domestique » a une calotte grise à côtés marrons. Si les sexes ne sont pas différentiables chez le « friquet », chez le « domestique » la femelle se reconnait facilement par son aspect plus terne et une absence de région noire autour de l’œil.

Moineau domestique (femelle)

Si on prend le temps de les observer, on se rend vite compte qu’ils ont un sacré caractère. Finalement ils sont pas si communs ces moineaux.