Au bord d’un étang de la Réserve des Etournels, un couple de Foulques macroules et de Grèbes huppés ont construits leurs nids à quelques mètres du sentier qui surplombe la berge. Habitués aux allées et venues des promeneurs les oiseaux sont peu farouches et tolèrent la présence d’un photographe sous son filet de camouflage (…) à condition que ce dernier reste quand même à bonne distance.
Chez les Foulques la consolidation du nid est permanente. L’adulte qui ne couve pas passe son temps à récupérer des brindilles ou des feuilles de jonc pour les offrir à celui qui est sur le nid qui s’occupe alors de les installer sur la construction.

Les parents se relaient régulièrement pour prendre soin du nid et de son précieux contenu. Quelques cris bien précis suffisent à prévenir l’autre que l’heure de la relève est arrivée.

On peut penser que ce comportement changera bien vite lorsque les œufs auront éclos. Il faudra alors s’occuper de ravitailler la progéniture…