En ce début du mois de septembre l’impatience est grande, la période du brame va commercer. Dans la Réserve des Etournels, les observations des dernières semaines montrent une activité grandissante sans pour autant laisser entendre le moindre cerf. De nombreuses biches sortent de la réserve le soir pour retourner à l’abri de la végétation aux premières lueurs du jour. A cette époque de l’année, l’inconvénient majeur pour le photographe est la présence d’un brouillard tenace qui couvre toute la réserve et les prairies des alentours.

 Ce matin vers 7h00, le brouillard est bien présent et un petit groupe d’une demi-douzaine de biches, certainement dérangé par un curieux (…), arrive en trottinant dans ma direction avant de se remettre à brouter les pousses de sorgho…  Le brouillard a celà de bon c’est qu’il masque la silhouette du photographe et le bruit des gouttelettes d’eau qui tombent des arbres bordant le prés permet de s’approcher plus facilement des animaux sans se faire trop vite remarquer.

 Un peu plus tard dans une petite clairière de la réserve deux autres biches suivies par un jeune cerf « mal coiffé » regagnent l’épaisse végétation. Le brouillard commence à se dissiper pour laisser place à une chaude journée ensoleillée.