Comme je l’avais déjà précisé dans un article précédent, cette année aucune autorisation de chasse du Chamois n’a été délivrée dans le Pays de Gex. Selon l’ONCFS et l’ONF, la population est en baisse sans que l’on sache pourquoi. Après plusieurs visites autour de la Combe d’Enfer et du Chalet Bizot, il semble qu’un certain nombre d’individus ait trouvé refuge dans les zones difficiles d’accès (falaises, pierriers). Ce matin, j’ai pu compter 18 chamois dont un groupe de 12 individus. Malgré toutes les précautions prises pour l’observation, ces animaux sont très farouches et toujours sur leurs gardes.

Depuis quelques années, j’observe régulièrement les Chamois de la Combe d’Enfer, sans jamais pouvoir en observer en aussi grand nombre. Il vrai qu’habituellement à cette époque la neige rend compliqué l’accès aux falaises : c’est peut être une explication. Mais on peut également penser que la « sécurité » des falaises est à l’origine de leur présence en nombre.