Henri Monnier, écrivain français du 19ème siècle, avait eu une réflexion très intéressante :

« Que la nature est prévoyante ! Elle fait pousser les pommes en Normandie sachant
que les indigènes de cette province ne boivent que du cidre ».

Et bien on pourrait dire également que la nature est prévoyante au Technoparc de Collonges… Les cerisiers récemment plantés et dont les fruits charnus persistent une bonne partie de l’hiver, fournissent à un bon nombre d’oiseaux de quoi s’alimenter. La nature fait donc bien les choses, mais parfois la main de l’homme aussi…

Ce matin des dizaines de Merles noirs se régalaient de ces cerises jusqu’au moment où un Faucon pèlerin et quatre Buses variables sont venus survoler la zone. L’activité s’est arrêtée d’un seul coup et chacun est resté sans bouger à l’abri des buissons épineux. Une fois l’alerte passée, tout le monde a repris son frugal festin.