Les étangs des Etournels sont reliés au Rhône par un petit bras d’eau libre. Lorsque le niveau du fleuve baisse, apparaît un petit gué caillouteux bien pratique pour relier les étangs à la réserve proprement dite. Assis dans la boue et calé sous mon filet de camouflage j’étais bien décidé à obtenir quelques images des martins pêcheurs qui viennent pêcher dans le coin. Les martins sont bien là passent et repassent, mais se posent toujours trop loin au milieu d’un fatras de branchages véhiculés par les castors. C’est à ce moment qu’un jeune renard efflanqué apparaît sur l’autre rive. A peine le temps de tourner l’objectif et le goupil est déjà au milieu du gué.

renard191-1

Dans la panique pas le temps de modifier quoique ce soit des paramètres de prise de vue. Les ISO, le cadrage, l’ouverture, la focale, rien n’est bon… Mais avec le bruit de l’eau, le renard attentif à ne pas glisser sur les cailloux vaseux n’entend pas les crépitements du reflex et arrive à mes pieds.

renard194-2

Au moment de bondir sur la rive il lève la tête et là mince ! c’est quoi ce truc au milieu du chemin ? Maintenant il perçoit le bruit du reflex, fait demi-tour et en deux bonds disparaît dans les roseaux.

renard196-1

Rencontre inattendue mais bien sympathique…