Dans les marais bordant le Rhône, tout est gelé. Les quelques espèces d’oiseaux présentes, se rassemblent dans les zones où l’eau est encore libre. On y retrouve des martins-pêcheurs, des hérons cendrés, des grandes aigrettes, des grèbes castagneux et passant de l’eau aux zones plus discrètes des roselières, des poules d’eau et une espèces assez difficile à observer : le râle d’eau.

rale_eau_02-1

Avec un peu beaucoup de patience, on peut avoir la chance de l’oberver en bordure de végétation où il ne reste jamais très longtemps. Ses cris caractéristiques permettent de repérer sa présence. La photo est également compliquée car très méfiant le moindre mouvement ou bruit inhabituel le fait se précipiter à l’abri des roseaux.

rale_eau_01-1