Après 6 mois passés au soleil, la Pie-grièche écorcheur est de retour dans notre région. Comme sa cousine la Pie-grièche grise, elle n’est pas facile à photographier car toujours à observer les alentours depuis le sommet des petits arbres ou des buissons de son territoire. Par contre le nombre d’individus est assez important. La meilleure façon de la photographier est l’affût.

La série ci-dessous a été réalisée sous ma tente-affût de bonne heure le matin avec un lever de soleil magnifique. Les oiseaux se sont rapidement habitués à la présence de mon affût et sont venus virevolter tout autour. Mais virevolter ne veut pas dire prendre la pose….

[nggallery id=1]

Avec un peu de chance le prochain affût se fera avec un nouveau réflex, le Nikon D300s et un doubleur de focale tout frais sorti des Usines japonaises !