Pluie, brouillard et vent froid. Voilà le programme de la journée. Je n’ai pas mis le nez dehors… J’en ai profité pour relire et admirer deux livres de Vincent Munier : « Clair de Brume » et  « Kamtchatka ».

Dans le premier « Clair de Brume, regard sur les Vosges », Vincent Munier a photographié des scènes d’exceptions de la forêt vosgienne. Ses images prises au crépuscule ou à l’aube nous font réfléchir sur notre manière de photographier. Là pas ou peu de gros plans, mais des ambiances extraordinaires. Ce livre m’a fait comprendre que la photographie animalière ce n’est pas seulement les plans serrés et la course aux très longues focales, mais c’est aussi une atmosphère que le photographe doit tenter de capter.

Dans le second « Kamtchatka, la vie sauvage aux confins du monde », on retrouve les mêmes ambiances mais avec en plus de magnifiques images d’ours. C’est d’ailleurs dans cet ouvrage que se trouve une photo que j’adore. Elle a été prise dans la Baie de Severnaya. Deux ours assis côte à côte semblent contempler la beauté du paysage. Simple, fort, unique. La photo ci-dessous, prise au même endroit, en est un autre exemple.

Sites à consulter :

Vincent Munier - "Kamtchatka"