Dans un article du mois de mars j’évoquais la capacité de la Fauvette à tête noire à chanter toute la journée. Depuis trois mois le mâle chante… Il chante sans cesse du matin au soir au sommet d’un hêtre à quelques mètres de la maison. Son chant mélodieux et flûté, aigu, peu sonore et bredouillé au début s’achève le plus souvent par de bruyantes notes pures.

Habituée à notre présence cette Fauvette ne prête même plus attention à mon téléobjectif. La femelle, dont c’est certainement la deuxième ponte, doit couver dans les environs.