La très grande majorité des orchidées européennes sont dites entomogames. C’est à dire que la pollinisation est assurée par des insectes. L’observation des relations orchidées-insectes a permi de définir trois modes d’intervention :

  • les pollinisateurs confirmés : observation de la séquence complète de pollinisation,
  • les pollinisateurs potentiels : observation partielle de la séquence de pollinisation,
  • les visiteurs : passage de l’insecte sur la fleur sans intervention sur la pollinisation.

Dans le cas de cet Orchis pyramidal, la pollinisation est uniquement assurée par des lépidoptères (Damier des marais, Demi-deuil, Pièride du chou, Grand nacré,…). La présence de cette fourni n’a donc rien à voir avec la pollinisation. Celle-ci utilise la plante comme support de son élevage de pucerons…