Mais quel drôle de nom pour une Orchidée ! Mais quelle originalité. Il est vrai que son labelle profondément trilobé fait penser à un homme pendu. Heureusement la comparaison s’arrête là. Car cette Orchidée nectarifère, pollinisée par des coléoptères, ne mesure au maximum qu’une vingtaine de centimètres. Les fleurs nombreuses, jusqu’à 60, sont réunies en un épi très dense et allongé.

Cette année j’ai découvert de nouvelles stations, proches des carrières de Farges, où la densité est impressionnante. A certains endroits, si l’on ne fait pas attention, il est même difficile de marcher sans écraser quelques spécimens. On est toujours surpris à la vue d’un Homme-pendu !