Cette année dans la réserve des Etournels le brame du cerf a commencé timidement début septembre pour atteinte son maximum début octobre. Mais d’année en année le nombre de curieux, de photographes ou de naturalistes en tout genre ne cesse d’augmenter et il ne c’est pas passé une seule séance d’affût sans voir débarquer quelqu’un au beau milieu des places de brame. La méconnaissance du site entraîne systématiquement la fuite des animaux qui ne ressortiront de la forêt qu’à la nuit tombée. La rançon du succès de la réserve… mais un peu rageant pour ceux qui fréquentent les lieux toute l’année.

cerf112-1

Avec la présence de nombreux bipèdes un peu partout dans la réserve, il me semble que les animaux n’ont jamais été aussi discrets.

cerf120-1

Mais lorsque les cerfs ont commencé à se taire, les curieux ont vite déserté les lieux. Les animaux ont alors refait leur apparition dans les prairies et enfin quelques photos ont été possibles. Beaucoup moins que d’habitude, moins d’originalité mais quand même quelques bons moments…

cerf115-1