Hameau de Pierre 18h00. Les voilà. Un couple de Faucon crécerelle s’apprête à regagner la maison inhabitée où ils ont élu domicile. La femelle rentre directement dans l’ouverture alors que le mâle repart à la chasse dans les prairies environnantes. Quelques trente minutes plus tard la femelle fait sa réapparition.

Malgré mon filet de camouflage l’oiseau détecte tout de suite une « anomalie » dans son environnement, mais ne semble pas trop inquiet. Les cris du mâle dans les cerisiers du verger voisin attirent la femelle qui s’élance dans le vide. Les moineaux surpris et effarouchés par l’oiseau de proie s’enfuient dans tous les sens. Pourtant ils n’ont rien à craindre du Faucon qui leur préfèrent rongeurs et autres insectes. Le couple s’éloigne.

L’attente est longue, mais alors que le soleil commence à disparaître derrière le Jura, un des oiseaux survole les cerisiers afin de s’assurer que les alentours sont libres de tout indésirable… Rassuré il vient se poser sur le bord de la fenêtre. Après un dernier coup d’œil dans ma direction il rentre dans sa cache. Il est de temps de rentrer à mon tour.