La neige qui avait complètement disparu de Collonges mais qui persiste toujours en altitude, refait son apparition aujourd’hui dans notre village. Le froid également présent a fait se recroqueviller les premières primevères. Seules les grives musiciennes arrivées en nombre et les étourneaux sansonnets animent la prairie de la Chenaz malgré la bise et les flocons de neige pénétrants. Encore une pose dans le réveil printanier de la nature !

J’ai retrouvé dans mes archives une jolie image d’un petit passereau aux cris très sonores et durs. On se demande d’ailleurs comment un oiseau aussi minuscule et rondelet peu émettre des notes aussi fortes et prolongées. Présent toute l’année dans notre région, ce gringalet d’une dizaine de centimètre est le Troglodyte mignon.  Sans cesse en mouvement il se faufile au ras du sol dans les branchages, les ronces ou les petits arbustes à la recherche d’ insectes. On le repère facilement tant sa voix est étincelante. Mais le photographier est un peu plus compliqué…

 

Nikon D80 Nikkor 80-400mm f4.5/5.6 - 300mm, f5.3, ISO800, 1/100s

Suivez ce lien pour découvrir de jolies photos de Troglodyte de J.C. Delattre .