Quoi de plus commun qu’une Bergeronnette grise ? Ce petit passereau au vol onduleux fait partie des oiseaux que l’on ne remarque même plus. La Bergeronnette grise n’en reste pas moins intéressante à observer. Souvent terrestre, elle se déplace en marchant ou en courant avec vivacité tout en hochant régulièrement la tête et la queue. Elle est surnommée « hoche-cul » dans les Ardennes…

Peu farouche et parfois assez sociable, elle migre partiellement dans le sud de la France et en Afrique du Nord durant l’hiver avant de revenir vers le mois de mars. Les oiseaux du nord de l’Europe passe l’hiver dans notre région. Souvent solitaires ou en couples, il arrive que les Bergeronnettes grises se rassemblent dans des dortoirs de plusieurs centaines voir plusieurs milliers d’individus. C’est certainement un phénomène identique que l’on peut observer actuellement dans le Pays de Gex, avec des regroupements de plusieurs centaines d’individus à la recherche de nourriture dans les champs fraichement labourés.

La Bergeronnette grise

Nom latin : Motacilla alba

Ordre : Passeriformes

Famille : Motacillidae

Technique : photographiées depuis la portière de la voiture

Ils ont photographié le lièvre : Cédric Girard, Naturephoto-CZ, Nundaphoto.net