Comme chaque année à la même époque, la Réserve des Etournels est bien calme. Après la période agitée du brâme, les grands animaux ont quitté les lieux, poussés par la surpopulation et les battues administratives. Une promenade à travers la Réserve est bien monotone…
Heureusement le magnifique Bouvreuil pivoine en profite pour venir se nourrir des graines de solidage que le vent peine à disperser. Ce petit passereau sédentaire (en France) de la taille d’un moineau domestique, quoique plus trapu, est  surtout beaucoup plus coloré. Le nom de « pivoine » provient du plumage rose vif porté par les mâles. Ces derniers sont assez craintifs alors que les femelles, certes d’une livrée moins éclatante, se laissent parfois approcher à quelques dizaines de mètres.

Au printemps et pendant l’été, les Bouvreuils sont beaucoup moins visibles, trouvant leur nourriture en montagne dans les forêts de résineux. Leur nombre important l’hiver dans la Réserve est certainement dû également à une migration d’oiseaux venu du nord.