Dans l’ordre des Odonates deux sous-ordres sont particulièrement bien connus : les anisoptères (libellules) et les zygoptères (demoiselles). Il est facile de trouver d’extraordinaires images de ces insectes posés ou en vol et les dernières parutions de Nat’Images (n°14) et d’Image & Nature (n°52) débordent de conseils pour réussir à les photographier. Mais la théorie et la pratique ce sont deux choses bien différentes et on peut passer des heures au bord d’une mare où voltigent des dizaines de libellules sans jamais obtenir une image nette. Donc pour un premier contact avec des demoiselles j’ai préféré aller à leur rencontre le matin quand la rosée alourdie encore leurs ailes…

Il existe plusieurs espèces de demoiselles (ou agrion) et je suis bien incapable de savoir laquelle se baladait sur les solidages du marais des Etournels. D’un bleu métallique ces agrions ont deux gros yeux bien séparés qui servent de point de repère pour la mise au point (manuelle).

A main levée, il faut en permanence rattraper la mise au point et le nombre de photos qui finissent dans la corbeille est impressionnant.