Nous voici début novembre, malgré des journées encore chaudes, les petits matins sont déjà assez frais. Cette différence de température est responsable d’une brume tenace au dessus du Rhône et du lac Léman. Jusque vers 10 ou 11h00 du matin la réserve de l’Etournel qui longe le fleuve est dans la ouate.

Pilône dans la brume

Après un affût infructueux au milieu de la réserve sous un nouveau filet de camouflage très léger mais également très efficace, je range mon matériel et reprend ma ballade en direction du Rhône. Évidemment un groupe d’une dizaine de biches et d’un cerf que j’attendais près de mon affût se trouve à 50 m de celui-ci. Avec l’humidité qui tombe des arbres je n’avais rien remarqué ni entendu… Trop tard tout le monde se sauve !

Arrivé au bord du Rhône, rien ! Silence total, quelques Fuligules milouin nagent au milieu du fleuve. Étonnamment le niveau de ce dernier est très bas et un joli Cygne tuberculé semble marcher sur l’eau.

Cygne tuberculé

Nikon D80, 120mm, f/5, ISO400, 1/1000e

La promenade se termine au milieu des roseaux à écouter les sangliers qui se chamaillent. Mon portable sonne ! Encore une fois tout le monde se sauve…