Après une nuit orageuse, la nature se réveille groggy par le déchaînement des éléments naturels. Dans les champs tout est détrempé et à peine quelques mètres dans l’herbe et mes chaussures prennent déjà l’eau. Au détour d’une haie une vache solitaire est là immobile. Elle me fixe d’un regard insistant mais je n’y prend pas garde et continue mon chemin. A l’autre bout de la prairie un chat et un renard sont à la recherche de rongeurs imprudents alors qu’un lièvre guette les intrus.

Comme d’habitude, je me glisse rapidement sous mon filet de camouflage. Mais après que ce dernier se soit plusieurs fois emmêlé dans mon trépied, tout le monde a disparu… Arrivé au milieu de la prairie, je profite d’un rouleau de foin et de mon filet pour rendre ma présence un peu moins voyante. Au loin un Paysan arrive et… relève un veau qui vient de naître. Je comprend maintenant le regard de la vache.

Le chat qui avait disparu réapparait derrière un rouleau. Sans se dégonfler ce dernier chasse un chevreuil qui passait par là. Apparemment, il n’a toujours pas trouvé son petit-déjeuner. Il finit par s’approcher suffisamment de mon affût de fortune pour que je lui tire le portrait. Mais les déclenchements de mon appareil sont vraiment trop bruyants et font fuir le chat solitaire.