Après l’excitation de la période du brame et le passage de milliers de pigeons ramiers en migration, la forêt est calme. C’est l’automne. Le vent dans les arbres détache les feuilles jaunies. C’est aussi le temps des champignons. Les bolets très appréciés sont déjà sortis en nombre le mois dernier. Dans la Réserve Naturelle du Haut Jura, en bordure des falaises ventées, on trouve une multitude d’arbres morts aux formes incroyables. Pétrifiés par le vent et le froid, ils servent de support à un grand nombre de champignons.

N’étant pas spécialiste, je ne suis incapable de mettre un nom sur ce genre de « Vesses de loup », mais je les trouve très photogéniques.