Le long d’une route peu fréquentée, un couple de Tarier pâtre a établi ses quartiers de printemps. Les pâturages aux alentours sont pleins d’insectes inconscients et les buissons épineux regorgent de chenilles bien grasses qui fournissent la nourriture à l’insatiable progéniture.
En début de saison Monsieur Tarier donne l’alerte à chaque passage de voiture, mais plus les jours avancent et moins il s’inquiète des intrus à moteur. Aujourd’hui les petits ont quitté le nid et Madame Tarier est partie se balader dans la prairie. Blasé, il ne reste plus à Monsieur qu’à regarder passer les voitures…