La réserve de l’Etournel nous réserve parfois de bonnes surprises. Depuis quelques jours plusieurs Bihoreaux gris ont fait leur apparition à la limite des marais là où le Rhône rejoint les étangs. Ce petit échassier aux doigts non palmés fait partie de la même famille que les hérons (Ardéidés). Souvent nocturne, on peut l’observer à l’aube ou au crépuscule. Il passe généralement la journée perché dans les arbres.

bihoreau_gris11

Ce samedi matin dès 6h, je pose mon affût à la limite du fleuve dont le niveau est assez bas (régulation des barrages). Une petite heure plus tard, alors qu’une légère brume flotte encore sur les étangs, descendent des arbres environnants deux Bihoreaux. Le premier, méfiant et intrigué par mon affût en toile préfère aller chasser plus loin. Le second moins farouche reste sans bouger une seule plume plus d’une demi-heure à observer mon affût d’un oeil suspect.

bihoreau_gris16

La capacité de cet échassier à rester strictement immobile pendant la chasse est stupéfiante. A la recherche de petits poissons, de grenouilles ou d’insectes il peut rester sans bouger de longues minutes à observer la surface de l’eau.

bihoreau_gris20