Beaucoup moins nombreuses que les autres mésanges, la Mésange nonnette ne ressemble à aucune autre. Il est toutefois possible de la confondre avec la Mésange boréale dont le Guide Ornitho (Éditions Delachaux et Niestlé) précise que les deux espèces diffèrent surtout par la voix. Mais la Mésange boréale ne venant jamais aux mangeoires, ce critère me semble plus facile à utiliser…

Malgré une préférence pour les insectes, les quelques Mésanges nonnettes du jardin ne rechignent pas l’hiver à venir se ravitailler des graines de tournesol mises à leur disposition.

Assez farouches, elles ne participent pas aux escarmouches avec les autres mésanges et le passage aux mangeoires est toujours très rapide.