Depuis plus de deux semaines le bassin genevois est recouvert d’un épais stratus qui entre 700 et 900m forme une couche de ouate que le soleil n’arrive pas à percer. Pour retrouver ce dernier il suffit de monter en altitude sur les contreforts du Jura. Le spectacle y est splendide avec la chaîne du Mont-Blanc qui se détache à l’est et le Plateau du Retord à l’ouest qui sort à peine des nuages.
Outre le fait de retrouver le soleil bienfaisant, lorsqu’on n’arrive au sommet de la Combe d’Enfer il est possible d’observer l’Aigle royal planant le long des falaises à la recherche de sa prochaine victime.

Bien calé dans les rochers, l’observation du rapace est assez facile lorsqu’il vole en contrebas, ce dernier ne se doutant pas qu’un intrus est si proche. Pour la photographie c’est légèrement plus compliqué tant il est difficile de retrouver l’oiseau dans le viseur du reflex.